Des drapeaux universels

Le Centre Technique de Champigny dessiné par l'architecte Thomas Richez n'est pas, à la différence de la majorité des Tandems artistes & architectes, accessible au public. Bâtiment de service et de maintenance, il s'ouvre sur la route par de grandes verrières mais ne révèle rien de ses activités. Alexia Fabre et Frank Lamy ont ainsi fait le choix d'une installation extérieure, qui joue avec la façade en créant un rythme, et intriguera les passants autant que les automobilistes.

Nous avons fait le choix de planter le long du bâtiment des mâts qui pourront accueillir des drapeaux d'artistes. C'est un dispositif qui va s'inscrire dans le temps puisqu'il faudra les changer régulièrement et qu'il pourra donner lieux à de nouvelles commandes. Éminemment symbolique, le drapeau est le support de nombreuses causes sociales comme culturelles ; c'est une surface d'expression que nous allons dans un premier temps occuper avec une oeuvre de Société Réaliste, U.N Camouflage, qui figure dans les collections du MAC VAL.
Alexia Fabre - commissaire invitée


Créée en 2012 par le duo Société Réaliste, l'œuvre U.N Camouflage s'inspire de l'ensemble des drapeaux de l'Organisation des Nations Unies. Dans son intégralité, elle se déploie sur 193 mâts mais est souvent présentée de manière partielle. Le protocole reste toujours le même, et un logiciel génère à chaque fois selon le pays un motif de camouflage qui reprend les justes proportions de couleurs du drapeau.

On peut imaginer une carte du monde dessinée avec ces motifs de camouflages où les territoires se confondront avec leurs couleurs - seuls le rythme et leur ordonnancement changeront - pour les rendre interchangeables presque.
Société Réaliste à propos de U.N Camouflage à écouter : ICI


Matériaux : Fondation en béton, mâts en aluminium de 8 mètres de hauteur et drapeaux en impression polychrome sur tissu technique type « perforair » 100 x 150 cm à œillets

Dimensions : 60 mâts de 8m de hauteur