Sarah Bastide vit et travaille à Paris. Après des études d’histoire de l’art à Paris IV-La Sorbonne (Paris) et la Columbia University (New York), elle réalise sa première exposition personnelle, Re/collection en 2015 à New York. Elle y interroge les limites et conséquences de la subjectivité à travers les notions de souvenirs et transmission inter-générationnels. Adoptant une approche sensible et multi-média (objets trouvés, photographie, vidéo, installations), elle tente, à travers son oeuvre, de recréer des liens, d’ouvrir des ponts et déceler des dénominateurs communs entre individus. Son travail a notamment été exposé à Bétonsalon dans le cadre de l’exposition « Histoires d’un lieu » (2013). En parallèle de son activité artistique, elle a collaboré avec Artists Space (NY) et Residency Unlimited. Elle a également auto-publiée deux livres : « aleajactaesto » et « Eastern State Penitenciary ».

Pierre Depaz est un artiste, chercheur et programmeur. Formé en sciences politiques et design interactif, il a enseigné à la New York University, la City University of New York et est actuellement chercheur à la Filmuniversität à Berlin. Sa pratique artistique et sa recherche académique s’oriente autour des différentes manières dont les systèmes de computation qui traversent notre société forment des cadres de représentations visuels, sémantiques et interactifs, toujours dans le but de représenter « l’humain ». Ses projets, allant de jeux vidéos à des performances connectées et des installations web expérimentales, ont été présentées à New-York, Paris, Bruxelles, Abou Dabi, Le Caire et Berlin.