Une célébration cosmique

Située en bord de Seine, non loin des anciennes usines Renault, la future gare de Pont-de-Sèvres bénéficie d’une situation dont a su profiter l’architecte Jean-Marie Duthilleul en ménageant deux sorties de gare, une sur l‘eau et l’autre côté jardins. « En sortant du métro et en prenant l'escalier, le voyageur pourrait voir le miroitement des reflets de l’eau, des éclats de soleil et de lumière qui lui tomberont dessus » explique l’architecte de ce bâtiment en béton brut satiné.

Pour enrichir cette expérience, l’artiste japonais Ryoji Ikeda propose une œuvre sensorielle immersive, longue de 50m, dans le passage principal de la gare. L’installation, intitulée data.scape, s’accordera aux rythmes diurnes et nocturnes : « pendant la journée, l’intégralité des séquences ADN du génome humain (chromosome 1-22, XY), soit l’information la plus fondamentale pour nous définir en tant qu’êtres humains, défileront rapidement sur toute la surface de l’écran LED. ». Et de poursuivre: « De nuit, une grande carte du ciel tracée avec précision défilera doucement avec élégance sur cet écran ».


Titre : data.scape

Matériaux : modules LED, enceintes

Dimensions : écran de 50 m de long