Descendre vers la lumière

La gare est le lieu de tous les passages pour Jérôme Brunet et Pablo Valbuena, qui ont travaillé de concert sur la transition entre le niveau du sol et le souterrain, la lumière naturelle et artificielle. En travaillant avec la conductibilité du verre et la hauteur de l'espace, Jérome Brunet à conçu une architecture cinétique. Pablo Valbuena, au rythme de son installation, laisse l'ombre danser dans les couloirs et entrainer les passagers à 14 mètres sous terre.


La gare peut être aussi un court-circuit dans la ville, ce n'est pas forcément le lieu où l'on va prendre le métro ou le train, mais aussi un lieu de passage.
Jérôme Brunet, lors d'un entretien à retrouver : ICI


L'installation est organiquement intégrée à l'architecture et aborde la relation entre l'espace et le temps, fortifiant ainsi le dialogue de la Gare avec les voyageurs qui l'utilisent quotidiennement, et avec le contexte urbain qui l'accueille.
Pablo Valbuena

Matériaux : profilés circulaires en aluminium, LEDs, câbles en acier, poulies motorisées

Dimensions : hauteur 1750 cm, diamètre prévisionnel du lustre 440 cm