Des trouées célestes

Partager une expérience sensorielle, céleste et hypnotique, telle est l’ambition du projet de l’artiste Laurent Grasso pour la gare de Châtillon-Montrouge conçue par l’architecte David Trottin.

Céleste, parce que l’artiste a choisi de créer un trompe l’œil XXL sur le plafond de la gare à partir d’un ciel inspiré des peintures de la Renaissance. Une façon de réinterroger l’histoire de l’Art - pensons à la Chapelle Sixtine de Michel-Ange - « avec une technique contemporaine », détaille l’artiste bien décidé à « installer une situation intrigante et ambigüe ».

Le ciel sera ainsi apposé sur le plafond, métallique et vibrant avec la circulation de l’air, pensé par David Trottin pour « animer et éclairer l’espace » afin d’inviter le voyageur « à adapter son regard pour percevoir tous les détails dissimulés dans le lieu ».


Matériaux : plafond en lames métalliques sérigraphié

Dimensions : plafond central de 800m²