Une composition géologique

Située entre Alfortville et Maisons-Alfort, la structure souterraine de la gare du Vert de Maisons épousera les décalages formés par la roche, faisant référence aux nombreuses carrières de calcaire et de gypse, qui forment le territoire.

On a imaginé la gare comme une carrière. On avait l'impression d'avoir coupé la roche, on a gardé des grandes piles pour tenir. On a créé un monde un peu piranésien fait de piles, et les panneaux qui servent de revêtement sont comme de grandes pierres qui sont légèrement décalées comme les parois intérieures des grandes carrières, et finalement cela crée un monde extrêmement plastique, extrêmement beau.
Denis Valode, lors d'un entretien à retrouver : ICI


C'est le long de la structure de la gare que l'artiste Krijn de Koning intervient, jouant à son tour sur le concept d'excavation développé par l'architecte. L'œuvre se compose d'une sculpture abstraite à partir de laquelle, une forme, géométrique et colorée, remontera vers la surface et soulignera de manière ludique les contours de la gare pour accompagner les mouvements des voyageurs. D'après Krijn de Koning, son installation évoquera un mouvement à la fois ascendant, "comme une plante qui grandit et cherche la lumière", et descendant, "comme l'eau qui coule en suivant la gravité".


Matériaux : aplats colorés verts et bleus

Dimensions : hauteur du puits central