L’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation de l’académie de Créteil (INSPE – UPEC) et la Société du Grand Paris favorisent, par la pratique, l’innovation pédagogique et l'information sur les métiers.

Pour la deuxième année consécutive, le module « Innover au sein de l'Éducation nationale, à travers toutes les disciplines » qui s'est tenu en mai 2020, rassemblant pendant deux jours des groupes de professeurs stagiaires, a permis la production de séquences pédagogiques dédiées à la découverte des métiers du Grand Paris Express au service du Parcours Avenir des élèves.

Directement impactés par le « confinement covid 19 », ces temps de rencontre et de réflexion partagées auraient pu, comme beaucoup d'autres, être annulés. Pourtant, leurs organisateurs ont fait le pari de l'opportunité que représentait l'échange à distance, pour tester l'efficacité des outils collaboratifs. Documents partagés, fils de discussion et temps de visio-conférence ont permis à toutes et tous de construire l'échange qui était aussi un challenge pour chacun : faire se rencontrer et collaborer des enseignants de disciplines variées qui ne se connaissaient pas.

Sont ressorties de ces deux journées des propositions d’ateliers thématiques variés :

  • Conception d’une visite guidée du chantier pour touristes, interview d'habitants, histoire des gares et stations, invention de nouveaux métiers, choix d'œuvres d'art et d'artistes pour la décoration des tunnels… et restitution des productions à la Fabrique du métro,
  • Mise en place d'un projet d'aménagement, découverte des techniques de vente et d'accueil,
  • Découverte des formations par l’observation des débouchés, photographie des outils et instruments de chaque métier, recherche de stage professionnel à l’aide de l’application Folios, création d’un portfolio et présentation orale…

En témoignent Michaël Huchette et Pascale Monnet-Chaloin, les deux formateurs à l’origine de ce module de tronc commun des parcours « second degré » du master MEEF :

« Expérimenter une collaboration didactique entre enseignants de disciplines différentes est une gageure pour une première rencontre à distance. Les participants se sont visiblement saisis du cadre spécialement conçu pour ce contexte de confinement, du rythme qu’il a instauré dans la communication, des activités individuelles et collectives qu’il a structurées. Lors du débriefing final, ils ont exprimé l’envie de réaliser le projet pédagogique conçu ensemble pendant ce module, en relation avec la Fabrique du métro, et l’intérêt d’articuler l’enseignement de leurs disciplines et le travail sur l’orientation avec leurs élèves. Des adaptations de cette expérience de formation à distance ont été discutées, pour une application dans leurs pratiques d’enseignement en collège et en lycée, instrumentées par des outils numériques simples. La créativité dont ont fait preuve les professeurs stagiaires nous conforte dans l’idée que les enseignants débutants sont des forces vives sur lesquelles peuvent s’appuyer les établissements scolaires pour innover au service des apprentissages des élèves. »

Le dynamisme et l'enthousiasme des participants invitent la Société du Grand Paris à faire le vœu de leur rencontre dès que possible à la Fabrique du métro, cet automne, et à encourager la mise en œuvre de leur projet pour l'année 2020-2021, dans leur établissement d'affectation.

Illustration article futurs apprenants sgp