Daniel Buren installe ses créations minimalistes dans des lieux publics selon une vision subversive de l'art. Ses oeuvres monumentales place des Terreaux à Lyon et dans la cour du Palais-Royal de Paris ont ainsi été controversées dans les premiers temps.

En 1986, il obtient le Lion d’or à la Biennale de Venise. En 2012, dans le cadre du projet Monumenta et après le Leviathan d’Anish Kapoor, il crée une oeuvre spécialement conçue pour la nef du Grand Palais. En 2015, il est choisi par la Fondation Louis Vuitton pour colorer la verrière du bâtiment.

Daniel Buren réalise l'oeuvre de la gare de Sevran-Livry en tandem avec Jean-Marie Duhtilleul