Conservatrice en chef du premier musée d'art contemporain situé en banlieue parisienne, Alexia Fabre a, dès le début du projet du Grand Paris Express, vu l'opportunité de donner corps à un nouveau territoire qui rebattrait les cartes entre un centre parisien et sa périphérie. En 2013, alors qu'une nouvelle gare était annoncée aux abords du MAC VAL, elle y voyait la possibilité de générer de nouvelles dynamiques et de bousculer la vision de la banlieue, notamment du point de vue culturel en révélant l'activité des centres d'arts, galeries ou théâtres qui s'y trouvent.

Active au sein du comité d’experts des actions culturelles de la SGP dès la préfiguration, Alexia Fabre a participé à définir et mettre en place le projet culturel du Grand Paris Express avant d'accueillir en 2015, au MAC VAL : Les passagers du Grand Paris Express où les maquettes des futures gares étaient pour la première fois montrées au public. Avec beaucoup de pédagogie, cette exposition dévoilait les tracés des nouvelles lignes et les nouvelles mobilités rendues possibles de ville à ville.

Alexia Fabre est commissaire invitée avec Frank Lamy pour le centre technique de Champigny et la gare de Bry-Villiers-Champigny.